Plan de loft

Traditionnellement, un plan de loft correspond à une réorganisation de l'espace à l'intérieur d'une construction déjà existante. Il s'agit en ce cas d'un ancien entrepôt ou d'une usine désaffectée. Mais le succès de ce mode d'habitation a étendu les plans de loft a des constructions complètes, immédiatement imaginées pour être constituées d'espaces ouverts.

Les premiers plans de loft sont apparus dans les Etats-Unis des années 70. Il s'agissait alors d'une démarche essentiellement dictée par des impératifs économiques. Certains artistes avaient en effet besoin de trouver des ateliers à moindre coût, et suffisamment grands pour pouvoir contenir leurs créations. Ils vivaient et travaillaient sur place, ce qui a conduit à l'élaboration de plans de lofts destinés à optimiser l'espace, en évitant notamment de le cloisonner.

Les plans de loft ont alors connu un grand succès, se répandant dans la conception de locaux commerciaux « chics », puis dans les projets d'habitations destinées à la frange aisée et branchée de la population américaine. La France a été touchée elle aussi par la vague de popularité des lofts, mais le phénomène s'est restreint aux grandes agglomérations. On trouve ainsi des réalisations de plans de loft dans certains arrondissements de Paris (12e, 17e, 19e ou 3e), dans certaines banlieues (comme Ivry-sur-Seine, Pantin, Bagnolet ou Montreuil) ainsi que dans des villes telles que Lyon, où les ateliers de canuts sont particulièrement adaptés aux plans de lofts les plus audacieux.

Les plans de loft restent toutefois en France un luxe difficilement accessible aux couches populaires. Il faut en effet pouvoir disposer d'un espace conséquent, et ne pas avoir d'enfants, puisque le principe même du loft est l'absence de cloison, et donc guère compatible avec la moindre forme d'intimité.
Des adaptations des plans de loft, qui cumulent les avantages des espaces ouverts, tout en prévoyant des pièces fermées pour les chambres, sont toutefois largement développés par les constructeurs, et semblent destinés à se répandre jusque dans les foyers les plus modestes.